Dossiers du ROP

Les dossiers du ROP présentent différents enjeux d’actualité liés aux opérations de paix. Depuis 2005, des experts affiliés au ROP publient des articles qui permettent aux lecteurs d’en savoir davantage sur certaines problématiques. Les dossiers du ROP proposent également des textes écrits par des organismes partenaires comme le Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité (GRIP) et les sites Grotius.fr et diploweb.com. Les dossiers sont classés en ordre chronologique descendant afin d’en faciliter la lecture.

 


Bilan en demi-teinte d’une opération de paix : la MINURCAT en Centrafrique et au Tchad

Pamphile Sebahara

11 févr. 2011

Bilan en demi-teinte d’une opération de paix : la MINURCAT en Centrafrique et au Tchad

La Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT) a clôturé ses activités en décembre 2010, à la veille des élections générales dans les deux pays. La fragilité de ses acquis résulte des faiblesses de son mandat, essentiellement humanitaire alors que les problèmes sont politiques. Ainsi la mission a dû gérer les conséquences d’une situation sur laquelle elle ne pouvait pas intervenir. En outre, la lenteur de son déploiement a contribué à la discréditer. Enfin, le retrait des Casques bleus des zones occupées par les rébellions a privé les populations de ces régions de la possibilité de participer aux élections dans des conditions de sécurité suffisantes. Plus globalement, la MINURCAT illustre la valeur ajoutée d’un partenariat entre l’ONU et l’UE et rend compte des défis de la gestion des crises actuelles : d’une part, concilier deux principes contradictoires, à savoir la souveraineté des États et la responsabilité de protéger ; et d’autre part, déployer une opération de maintien de la paix lorsque les conditions de paix ne sont pas remplies.

 

Lire la suite

L’action de la MINUSTAH depuis le tremblement de terre

Namie Di Razza

10 janv. 2011

L’action de la MINUSTAH depuis le tremblement de terre

Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 a-t-il fait de l’entreprise de consolidation de la paix en Haïti le rocher de Sisyphe de l'ONU? La MINUSTAH travaillait depuis 6 ans à la stabilisation du pays, par une action robuste contre l’insécurité issue de la crise politique de 2004, contre la violence criminelle et sociale, et par le renforcement des capacités de l’Etat. Les criminels et chefs de gang les plus notoires avaient été arrêtés, les élections avaient été reconnues comme démocratiques et régulières, la restructuration de la Police Nationale d’Haïti (PNH) était bien engagée avec la formation et la certification de nombreuses promotions, comme celle de la justice, consacrée par l’adoption de trois lois de réforme. Il ne manquait plus – certes une tâche des plus capitales et compliquées – que d'entreprendre des actions de développement, ce que la MINUSTAH avait initié par ses projets à impact rapide. L’ONU allait étudier le départ de sa "mission de maintien de la paix", puisqu’il s'agissait désormais davantage de satisfaire des besoins socio-économiques qu'un besoin de pacification militaire.

 

Lire la suite


Questions autour du référendum sud soudanais

Modibo Goïta, professeur à l'École de maintien de la paix à Bamako, Mali

22 déc. 2010

Questions autour du référendum sud soudanais

Le principe du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes a été ramené au cœur du débat dans les relations internationales suite aux déclarations unilatérales d'indépendance du Kosovo, d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud. C’est surtout l’avis consultatif de la Cour internationale de Justice de juillet 2010 statuant que la déclaration d’indépendance du Kosovo ne violait pas le droit international qui a sérieusement conforté la position des peuples revendiquant le droit à disposer d’eux-mêmes. Aussi, l’Afrique se retrouva au devant de la scène avec l’organisation du prochain référendum du Sud-Soudan qui, pour certains, serait comparable à l’ouverture d’une « boîte de Pandore ».

 

Lire la suite

Les ONG ont-elles encore une place en Afghanistan ?

Article de François Grünewald

10 oct. 2010

Les ONG ont-elles encore une place en Afghanistan ?

Cet article a été publié originalement par Grotius.fr, une revue en ligne traitant des relations entre médias et humanitaires. François Grünewald pose la question : les ONG doivent-elles rester en Afghanistan ou partir ? Le Directeur général du Groupe URD affirme : « Au-delà des pertes humaines qu’elles vont subir dans les années à venir, il n’est pas sûr qu’elles sortent éthiquement indemnes de la situation actuelle ». Dans ce dossier, le consultant international Serge Michailof dresse le constat de l’échec de l’action menée par la communauté internationale et se demande : quelles leçons tirer des erreurs commises ? (Voir article plus bas). Enfin nous remercions le Centre des études de sécurité de l’Ifri qui a autorisé Grotius.fr à publier un article d’Amaury de Féligonde, lequel a été Chef de projet en Kapisa et Surobi (Cellule Interministérielle Afghanistan Pakistan) de juillet 2009 à juillet 2010. Article intitulé : «La coopération civile en Afghanistan. Une coûteuse illusion ?»

 

Pour lire la suite de cette article, veuillez cliquer ici (html).

 

Lire la suite


Viol de guerre: non à l'impunité

Entrevue de Fannie Lafontaine effectuée par Pascale Guéricolas

24 sept. 2010

Viol de guerre: non à l'impunité

Cet article a été publié originalement par Contact, le magazine des diplômes et des partenaires de l'Université Laval (Québec). Édition d'automne 2010, vol. 25, no 1.

Pas besoin de remonter aux calendes grecques pour constater que les violences sexuelles font intimement partie des périodes de conflit dans le monde. Quand le droit prend le bord, les coups pleuvent, la mort rôde et les belligérants violent leurs victimes. Cependant, un changement s’opère depuis peu. Le droit international ne nie plus ce crime si longtemps occulté. Les législations évoluent, comme le constate Fannie Lafontaine, professeure de droit international à la Faculté de droit de l'Université Laval (Québec), à qui Contact a posé ses questions

 

Lire la suite

Comprendre la situation des enfants dans les conflits armés en 2010

Éric Wilson Fofack (Université Yaoundé I)

30 août 2010

Comprendre la situation des enfants dans les conflits armés en 2010

L’année 2010 marque le 10e anniversaire de l’adoption du Protocole facultatif à la convention relative aux droits de l’enfant et le constat qui se dégage aujourd’hui est que bon nombre d’États du monde ne l’ont encore ni signé, ni ratifié afin de l’intégrer à leur législation nationale. Aussi, la pléthore des conventions et résolutions de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité ainsi que les décisions des tribunaux spéciaux témoignent du niveau d’intérêt des Nations unies pour la question des enfants et les conflits armés. Le Rapport S/2010/181 du Secrétaire Général de l’ONU sur les enfants et les conflits armés vient donc remettre en scène la situation très peu reluisante de ces enfants pris dans l’engrenage des conflits armés.

 

Lire la suite


Srebrenica, quinze ans déjà

Galia Glume et Max D. Gyselinck (photoreportage)

26 juill. 2010

Srebrenica, quinze ans déjà

Ils ont marché depuis Mostar, Kankanj ou Tuzla. La plupart de ces « marcheurs pour la paix » sont venus de Rezuk, pour rallier dans le village de Potocari l’ancienne base de l’ONU où des milliers de civils avaient cherché refuge lors de la chute de Srebrenica, le 11 juillet 1995. Organisées par diverses associations en marge des commémorations, ces Marches pour la Paix ont rassemblé cette année près de 6 000 personnes [1]: des Européens, des Américains, mais surtout des Bosniens.

 

Lire la suite

La fin du bras de fer autour du Congo ?

Xavier Zeebroek

21 juin 2010

La fin du bras de fer autour du Congo ?

Le 28 mai dernier, le Conseil de sécurité des Nations unies mettait fin à beaucoup d’incertitudes en adoptant la résolution 1925 sur la situation en RDC. Le texte avait fait l’objet de longues et difficiles semaines de négociation entre plusieurs membres permanents du Conseil et le gouvernement congolais. Deux décisions spectaculaires ont particulièrement frappé les médias : la promesse de retrait de 2000 casques bleus avant le 30 juin 2010 et la fin du mandat de la MONUC.

 

Lire la suite