Tchad

 

13 mars 2009

Tchad

Oxfam estime que l’insécurité demeure très répandue dans l’est du Tchad un an après le déploiement de l’EUFOR. Dans un communiqué publié jeudi à Paris, l’ONG déclare que « les violences sexuelles augmentent et les groupes armés continuent de recruter des enfants soldats en toute liberté (…) les organisations humanitaires sont désormais des cibles délibérées et doivent parfois suspendre des opérations et abandonner à elles-mêmes les populations ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUFOR Tchad-RCA