Soudan/Darfour

 

15 mars 2009

Soudan/Darfour

L’Italie a indiqué hier qu’«aucune rançon n'avait été payée » pour la libération des quatre humanitaires de MSF récemment enlevés au Darfour par un groupe inconnu, « les Aigles de Béchir ». Selon l’ONG, « vu la détérioration de la situation sécuritaire, ce n'est pas clair à quel niveau MSF pourra poursuivre ses projets médicaux au Darfour ». Le gouverneur du Nord-Darfour a estime qu'il s’agissait d’« une réponse à la mesure prise contre la souveraineté de la nation ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD