Centrafrique

 

1er avr. 2009

Centrafrique

Vingt-sept militaires centrafricains vont comparaître jusqu’au 24 avril devant le Tribunal militaire permanent (TMP), une instance qui siège deux fois par année. Ils feront face à des accusations variées, dont le détournement d'armes, de violences et de séquestrations arbitraires, ou d'abandon de poste et de désertion. Parmi les accusés se retrouvera le lieutenant Olivier Koudémon, accusé d’avoir tué le commissaire de police Daniel Sama le 5 mars à Bangui.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MICOPAX MINURCAT