Burundi

 

17 avr. 2009

Burundi

L’expert indépendant auprès de l’ONU sur la situation des droits de l’homme au Burundi, Akich Okola, a exprimé jeudi son indignation face au meurtre du vice-président de l’Observatoire de la lutte contre la corruption et les malversations économiques (OLUCOME), Ernest Manirumva, tué le 8 avril. Selon M. Okola, « sa mort démontre que le droit à la liberté d’expression est menacé au Burundi et que ceux qui choisissent de l’exercer librement sont en danger ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

BINUB