Fiche d'information de l'État : Lituanie Lituanie

< Retour au détail: Lituanie

Lituanie

La République de Lituanie (Lietuvos Respublika) est un pays d’Europe du Nord, indépendant depuis 1990. Situé sur la rive est de la mer Baltique, au nord-est de la Pologne, la Lituanie est le plus méridional et le plus grand des trois Etats baltes. Membre de l’OSCE depuis le 10 septembre 1991, la Lituanie entre dans l’Union Européenne le 1er mai 2004 et adhère à l’OTAN la même année. Elle participe également à la Politique de défense commune de sécurité et de défense commune (PSDC) au sein de l’Union Européenne.

Structures décisionnelles politiques et militaires

Depuis l’adoption de sa constitution en 1992, la Lituanie est une démocratie semi-présidentielle. Le président de la République, élu au suffrage universel direct, dispose de pouvoirs non négligeables, notamment en politique étrangère, puisqu’il siège au Conseil européen. Le Premier ministre est responsable devant le Parlement, composé d’une seule chambre de 141 membres, appelée Seimas.


L’ancienne commissaire européenne, Dalia Grybauskaitea, été réélue le 25 mai 2014 à la présidence de la République, au deuxième tour de scrutin, avec  57,87% des voix. Aux élections législatives du 28 octobre 2012, le parti social-démocrate de M. Algirdas Butkevicius est arrivé en tête du scrutin, obtenant 37 sièges.


Juozas Olekas est le ministre de la Défense nationale depuis le 13 décembre 2012. Il est membre du Parti social-démocrate lituanien (LSDP).


Politique de maintien de la paix

La nouvelle majorité ne remet pas en cause les grandes orientations de la politique étrangère lituanienne. M. Butkevicius se déclare favorable à l’intégration européenne. Il espère une adhésion de son pays à l’euro en 2016. La Lituanie s’efforce de réorienter ses relations avec la Russie dans le sens d’une plus grande ouverture, et avec la Pologne dans le sens d’un dialogue plus serein, grâce à l’entrée au gouvernement du parti de la minorité polonaise de Lituanie.


Le président a les mandats les plus importants dans le domaine de la politique étrangère:

-          Il résout les principales questions de politique étrangère et exécute celle-ci avec le Gouvernement ;

-          Il signe les traités internationaux et les soumet au Seimas pour ratification.

 

Dalia Grybanskaite a déclaré, concernant l’OSCE : « le but de notre Organisation est très clair : construire une véritable communauté de sécurité démocratique, libre de clivages, dans laquelle les engagements sont mis en oeuvre, le recours à la force impensable et les droits de l’homme et les libertés fondamentales pleinement respectées.»

 

La Lituanie et ses voisins

Relations russo-lituaniennes


Entrée conjointement dans l’Union Européenne et dans l’OTAN en 2004, la Lituanie est aussi le premier des satellites de Moscou à avoir acquis son indépendance en mars 1990 lors de l’éclatement du bloc soviétique. Cette période d’occupation de l’URSS, additionnée au statut de petit pays, pèse fortement sur la politique de sécurité et de défense ainsi que sur les choix stratégiques du gouvernement de Vilnius.


La politique étrangère de la Lituanie est dominée par un sentiment de méfiance vis-à-vis de la Russie. En effet le conflit en Ukraine alimente les craintes. La Lituanie et les deux autres pays baltes redoutent d’être la prochaine cible de Moscou, cette dernière n’ayant jamais caché son ressentiment suite à l’adhésion des ex-républiques à l’Otan et l’UE.


En 2008, la Lituanie a rétabli son service militaire obligatoire. Désormais, chaque année, 3 500 jeunes de 19 à 26 ans seront appelés sous les drapeaux pour une durée de neuf mois. La décision de rétablir le service militaire a été dictée, explique la présidente, par « l’environnement géopolitique actuel ».

Relations avec la Pologne

La Lituanie entretient des relations complexes avec la Pologne. La question du statut de la minorité polonaise en Lituanie irrite les deux pays. De plus, les représentants de la communauté lituanienne en Pologne font état de la naissance d’un sentiment anti-lituanien.

Relations avec la Biélorussie

La Lituanie s’engage à promouvoir une politique active d’engagement envers le régime biélorusse, notamment par le biais des échanges économiques. Le 5 mars 2015, des consultations économiques ont eu lieu entre les deux pays concernant la coopération économiques bilatérale et l’intégration économique régionale. L’attention a été portée sur le domaine des échanges et des investissements ainsi que sur les questions relatives au transport et au transit.

 

 

Politique de coopération

Même si la Lituanie avance plus rapidement dans la constitution de ses structures de défense, des consultations trilatérales régulières ont lieu au sujet de la planification et de la réalisation de systèmes communs de contrôle de l'espace aérien et de surveillance maritime compatibles avec ceux des pays de l'OTAN.

Bataillon balte (BALTBAT)

Le bataillon balte, unité trinationale pour le maintien de la paix, regroupe l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie, qui est le pays hôte. Ayant commencé ses activités à la fin de 1994, le BALBAT est capable de participer aux opérations de maintien de la paix et contribuer à la sécurité de la région. Il a participé à des missions, comme IFOR/SFOR en Bosnie-Herzégovine jusqu’en 2004, et FINUL au Liban.


De plus, les pays baltes forment en 1997 l’escadrille navale balte, BALTRON, afin de coordonner l’exécution des différentes opérations navales mais surtout pour mener des activités de déminage. L’escadrille participe déjà aux opérations de déminage en mer Baltique et elle a neutralisé un nombre considérable de mines et d’autres explosifs.

Lithuanian-Polish-Ukrainian Brigade (LitPolUkrBrig)


La Lituanie, la Pologne et l'Ukraine ont signé en septembre 2014 un accord pour la création d'une force militaire commune, la LitPolUkrbrig, Lithuanian-Polish-Ukrainian Brigade, censée renforcer la coopération militaire dans la région. Un projet évoqué depuis des années, mais qui a vu sa concrétisation s'accélérer après l'annexion de la Crimée par la Russie. Si elle est mandatée par les Nations Unies, la LitPolUkrbrig peut être déployée à l’international pour des missions de maintien de la paix.

Evolution de la participation

La Lituanie participe depuis le 27 octobre 2014 à des opérations dans le Kosovo (EULEX-Kosovo), en Géorgie (MSUE), au Mali (EUTM) et en République Centrafricaine (EUFOR RCA).

Au Mali, la Lituanie participe à l’effort militaire par l’envoi de trois formateurs engagés au sein de la mission EUTM et intégrés à l’opération conjointe de la Suède et de la Finlande.

En Centrafrique, elle participe aux efforts de stabilisation par l’envoi d’un appareil de transport tactique C-27 Spartan et de son personnel opérationnel de dix personnes.


La Lituanie ne défend pas une politique interventionniste de l’OTAN hors des frontières européennes car elle y voit un risque d’affaiblissement de l’Alliance. Elle a tout de même participé aux opérations de la FIAS en Afghanistan d’avril 2004 à septembre 2013, où les soldats lituaniens ont participé à des opérations variées telles que des missions de formation, de logistique et de renfort au quartier général de l’opération.


Géraldine Bartoli
Stagiaire au Centre d'Etude des Crises et des Conflits Internationaux
29 décembre 2015