Tchad

 

27 mai 2009

Tchad

L’UNICEF, après avoir visité une prison tchadienne, a indiqué hier qu’au moins 85 des 212 combattants rebelles de l’UFR emprisonnés récemment sont mineurs. Toutefois, ceux-ci doivent être transférés ces prochains jours à des centres de transit gérés par CARE afin que l’UNICEF puisse « aider les enfants à réintégrer leurs familles et la société, puis poursuivre la réintégration afin d’éviter qu’ils rejoignent » des groupes armés.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINURCAT