Transfert forcé de population


 

 

De tout temps, des gens ont été contraints par la force à quitter leur maison, leur terre et leur pays. Dans certains conflits, le transfert forcé des populations civiles est une arme de guerre et un moyen de créer des sociétés culturellement, politiquement, nationalement ou ethniquement homogènes. Le transfert forcé des populations diminue les chances de paix, déstabilise le pays et la région et constitue souvent un crime de guerre, voire un crime contre l’humanité.