UA/Darfour

 

30 juin 2009

UA/Darfour

L’ancien Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, a critiqué lundi la position de certains pays africains suite à l’émission d’un mandat d’arrêt par la Cour pénale internationale (CPI) envers le président soudanais, Omar el-Béchir. Dans un article paru dans le New York Times, Kofi Annan a déclaré que « le Sommet à Syrte est l’occasion de tester la volonté de l’UA a combattre l’impunité (…) la position de certains pays représente un pas en arrière dans la lutte contre l’impunité ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD