ROMANET PERROUX, Dr. Jean-Louis

Doctorant à la Fletcher School of Law and Diplomacy et Officier pilote de l'Armée de l’Air italienne

Coordonnées

 

Téléphone : +1 940 337 9646


Domaines d’expertise

 

RDC, Mali et Guinée (Conakry) - Micro-violence dans les sociétés post-conflit - Relations civiles/militaires - Démobilisation, Désarmement et Réinsertion - Abus sexuels


Parcours académique et professionnel

 

Diplômé de l’Ecole de l’Air Italienne à l’issu d’études d’ingénierie aéronautique et de l’école de chasse multinationale ENJJPT au Texas, Jean-Louis Romanet Perroux défend sa thèse en 2007 sur « Le système des sanctions internationales, de la Société des Nations aux Nations Unies » et obtient la Laurea de 2e niveau (M.A.) magna cum laude à l’Université de Trieste, faculté de sciences politiques. Il est actuellement doctorant en relations internationales à la Fletcher School of Law and Diplomacy de Boston. Ses recherches portent principalement sur les dynamiques de violence interpersonnelle dans les sociétés issues de conflits. Il est également chef d'une équipe de recherche et d'analyse pour l’UNICEF et le PNUD, concernant les organisations de la société civile à Tripoli, Benghazi et Misrata en Libye. Breveté pilote militaire en 1997, Jean-Louis Romanet Perroux prête service dans plusieurs escadrons de l’Armée de l’Air italienne et participe aux opérations en ex-Yougoslavie. En 2005 il est affecté à la Euro NATO Joint Jet Pilot Training School de Sheppard (TX-USA) en tant qu’instructeur. C’est à la fin de cette affectation qu’il quitte l’uniforme pour entamer des études de doctorat en Relations internationales à Boston. Durant l’été 2009 il collabore avec une ONG de défense des droits humains en Guinée-Conakry, principalement avec les détenus des prisons. Il entame le support d’un orphelinat en Guinée forestière qui le mènera à créer une ONG pour le développement durable de la communauté locale. Il se rend ensuite en République Démocratique du Congo où il est employé par le programme REJUSCO (Restauration de la Justice au Congo) qui œuvre pour le rétablissement et le renforcement de l’état de droit. Il y mène une enquête sur les dynamiques de violences sexuelles dans le Nord Kivu et l’Ituri, et mène des entretiens dans le cadre de ses recherches doctorales. Au cours de l’été 2010, il collabore avec l’Ecole de Maintien de la Paix de Bamako (Mali) et conduit des recherches sur l’exercice de la souveraineté de l’Etat malien dans la zone sahélo-saharienne.