Tchad

 

30 sept. 2009

Tchad

Amnesty dénonce les viols commis à l'est du Tchad - Dans un rapport, Amnesty International critique la MINURCAT et les gendarmes tchadiens du Détachement intégré de sécurité (DIS) pour ne pas avoir empêché des viols réguliers survenant dans les camps de réfugiés de l’est du Tchad. La force onusienne rappelle que le DIS a déjà suivi une formation sur la prévention du viol et qu’un échantillon trop faible faisait surestimer la fréquence du phénomène. Selon le rapport, les viols surviennent non seulement à l’extérieur des camps, mais même à l’intérieur.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINURCAT