Liban

 

12 oct. 2009

Liban

Les accusations concernant la mort de Rafic Hariri devront attendre - Le quotidien The Daily Star a rapporté samedi les propos de responsables du Tribunal spécial pour le Liban (TSL) affirmant que l’institution mise en place par l’ONU n’était pas encore prête à émettre des actes d’accusation car elle n’a pas complété son enquête concernant la mort de Rafic Hariri. L’un d’entre eux, Peter Foster, indique que seul le Liban a accepté pour le moment d’accueillir d’éventuels détenus, mais que des négociations sont en cours avec plusieurs États. En outre, l’accord déjà signé avec INTERPOL ne concerne que l’échange d’informations.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL