Soudan/Darfour

 

30 oct. 2009

Soudan/Darfour

Un membre du JEM succombe après de mauvais traitements - Amnesty International accuse le gouvernement soudanais d’être responsable de la mort et de la torture d’un membre du JEM qui a succombé à la tuberculose le 21 octobre alors qu’il était incarcéré à la prison de Kober. Selon l’organisme, le gouvernement avait refusé l’accès à un médecin à Ahmed Suleiman Sulman, dont le corps montrait des signes de torture. Le JEM et Amnesty ont demandé la tenue d’une enquête indépendante sur les circonstances de sa mort.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD