Tchad

 

12 nov. 2009

Tchad

La sécurité des travailleurs humanitaires fait polémique - Des observateurs craignent une multiplication des enlèvements après le rapt d’un humanitaire français du CICR dans l’est du Tchad. Selon un représentant de la Coordination nationale d’appui à la force internationale à l’est du Tchad, « les humanitaires du CICR et de MSF nous causent trop de problèmes. Ils refusent d’être escortés. Plus grave, ils n’informent jamais les autorités locales de leurs déplacements sur le terrain et donc ils deviennent très difficile à gérer ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINURCAT