Justice transitionnelle et maintien de la paix


 

 


Lorsque des violations des droits humains sont commises à grande échelle dans un pays, notamment en temps de conflits et / ou de répression étatique, les individus ne sont pas les seuls à en être affectés : la société dans son ensemble s’en trouve touchée, avec des effets structurels désastreux. Ainsi, nombreuses sont les sociétés qui, à peine sorties d’un conflit, retombent dans un autre. À cet effet, un ensemble de mesures judiciaires et non judiciaires visant ce type de violations – la justice transitionnelle – a été mise en place afin de tenter de limiter ou de bloquer le caractère cyclique de la violence. Ces mesures visent globalement à faciliter la transition, pour les sociétés en conflit, « vers un état de paix ».