02. Haïti

 

15 janv. 2010

02. Haïti

Préval, Bellerive et Mulet tiennent la première réunion de coordination de l’aide humanitaire L’ONU a indiqué aujourd’hui avoir reçu 268,5 millions de dollars de promesses d’aide des gouvernements étrangers destinée à Haïti. Ces promesses ont été faites avant l'appel de fonds d'urgence se chiffrant à 562 millions de dollars. Enfin, la première réunion de coordination de l’aide humanitaire s’est tenue hier à la base logistique de la MINUSTAH. Le président haïtien, René Préval, le Premier ministre, Jean-Max Bellerive, le Chef de la MINUSTAH par intérim, le Guatémaltèque Edmond Mulet->MULET-Edmond], et d’autres membres du gouvernement ont [exposéles besoins spécifiques du pays après le séisme de mardi. Le président Préval a dressé les besoins spécifiques d’Haïti : le rétablissement des moyens de communications, le nettoyage des rues, l’installation des centres d’abris provisoire et la distribution de l’aide alimentaire aux victimes. Selon le porte-parole du Secrétaire général de l'ONU, « M. Mulet a souligné que la MINUSTAH était en train de reconstruire ses capacités pour mettre en œuvre son mandat. Il a réitéré le plein soutien de la Mission au gouvernement d'Haïti et aux efforts pour reconstruire la capitale anéantie ».
Les soldats américains se déploient graduellement Les parachutistes de la 82e division aéroportée américaine mettent en place des postes de contrôle à l’aéroport de Port-au-Prince, indiquant qu’ils se déploieront à travers la capitale afin de « fournir toute assistance nécessaire » à la population. Entre 9000 et 10 000 militaires seront déployés d'ici lundi. Les États-Unis annoncent également qu’ils ont obtenu exceptionnellement l’accord des autorités cubaines pour utiliser leur espace aérien afin d’accélérer l’arrivée des secours à Haïti. Ils pourront ainsi « gagner 90 minutes par vol ». Par ailleurs, la ministre française de l’Économie, Christine Lagarde, indique que la France demande l’annulation du restant de la dette d’Haïti au Club de Paris. Elle va « également contacter deux autres pays qui ne sont pas membres du Club de Paris, le Venezuela et Taïwan, qui sont des gros créanciers d’Haïti pour que là aussi une annulation de la dette puisse être envisagée dans les plus brefs délais dans un effort collectif ». L'UE a publié deux cartes recensant les dommages, l' une->http://www.reliefweb.int/rw/rwb.nsf/db900SID/JOPA-7ZQH9S?OpenDocument&rc=2&emid=EQ-2010-000009-HTI]
pour le centre de Port-au-Prince et l'[autreavec un aperçu plus large.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH

 

 

 

Organisations liées :

ONU

 

 

 

États liés :

États-Unis France