01. Haïti

 

21 janv. 2010

01. Haïti

Le Brésil veut doubler ses effectifs militaires - Le ministre brésilien de la Défense, Nelson Jobim, demande au Congrès l’autorisation de multiplier par deux ses effectifs militaires en Haïti où le Brésil commande la MINUSTAH. Selon un communiqué du ministère de la Défense, « M. Jobim a proposé de doubler le contingent de Brésiliens en passant de 1300 à 2600 militaires. L’envoi d’effectifs supplémentaires pourrait être approuvé lundi prochain au cours d’une réunion d’urgence ». Pour l'instant, les chiffres officiels comptent 18 Brésiliens décédés lors du séisme du 12 janvier. À ce sujet, un service commémoratif est organisé aujourd’hui en souvenir de l’ancien Représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour Haïti, .Luiz Carlos da Costa->DA-COSTA-Luiz-Carlos]. La Secrétaire générale adjointe à l’appui aux missions, Susana Malcorra->MALCORRA-Susanna,4461], prendra part à la cérémonie. La dépouille de Luiz Carlos da Costa sera inhumée samedi le 23 janvier à New York. Les funérailles et l’enterrement de l’ancien Chef de la MINUSTAH, [Hédi Annabi->ANNABI-Hedi], se dérouleront demain à Tunis. Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, [Alain Le Roy, sera présent et représentera le Secrétaire général de l’ONU, [Ban Ki-moon Par ailleurs, un porte-parole de l’ONU indique « nous avons maintenant 61 décès confirmés et moins de 180 personnes sont encore portées disparues ». Sur les 180 personnes manquant à l’appel, environ 150 sont des employés locaux de la MINUSTAH. Le précédent bilan pour l’ONU publié hier indiquait qu’il y avait 49 morts et plus de 300 personnes portées manquantes. Ban Ki-moon se dit persuadé que « les Haïtiens aidés par la communauté internationale surmonteront la tragédie causée par le séisme ». La MINUSTAH s’est félicitée aujourd’hui de l’établissement d’un corridor humanitaire entre Saint-Domingue et Port-au-Prince afin de permettre l’accélération de la fourniture de l’aide. La MINUSTAH a également remercié l’offre de la République dominicaine d’envoyer une équipe de 150 militaires pour aider à protéger ce corridor. Cependant, le Représentant spécial par intérim du Secrétaire général de l’ONU en Haïti, ,Edmond Mulet déclare que la logistique en sol haïtien « est un cauchemar ». M. Mulet ajoute « on n’a jamais mis en place un système de distribution sécurisé de l’aide en 24 heures. Il y a eu des incidents, des vols, des pillages, mais ce sont des cas isolés. Les bandits n’ont pas pris le contrôle de la ville ». Au sujet de la présence américaine dans les opérations de secours et les problèmes avec la gestion de l’aéroport, M. Mulet explique qu’un représentant de l’ONU va désormais être chargé d’établir les priorités d’atterrissage. Selon Edmond Mulet, « cela n’a rien à voir avec la politique ni avec le drapeau de l’avion qui arrive ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH

 

 

 

Organisations liées :

ONU

 

 

 

États liés :

Brésil