Centrafrique

 

21 janv. 2010

Centrafrique

Les autorités centrafricaines démentent la détention et la mort de Massi - Les autorités centrafricaines ont démenti avoir arrêté, détenu et torturé à mort l’ex-ministre et chef rebelle, Charles Massi. Selon un communiqué du ministre de la Défense, Jean-Francis Bozizé, « le ministère de la Défense nationale voudrait opposer un démenti formel aux allégations mensongères de la famille et du parti de Charles Massi affirmant qu’il serait mort le 8 janvier en détention à l’issue de multiples tortures et mauvais traitements ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

BINUCA MICOPAX MINURCAT