10 ans après le rapport Brahimi: défis et opportunités des OMP

10 ans après le rapport Brahimi: défis et opportunités des OMP

9 avr. 2010 - 10 avr. 2010

Colloque bilingue tenu à l'Université de Montréal

 

 

Le ROP, le CERIUM, le CEPSI et le CEPES ont organisé conjointement le colloque bilingue 10 ans après le rapport Brahimi : Défis et opportunités des opérations de paix, qui s'est tenu les 9 et 10 avril 2010. Dominic Leger, Coordinateur du Groupe de travail sur les opérations de paix de Peacebuild, a rédigé un compte-rendu de l'activité.

 

Programme

9 AVRIL | APRIL 2010 :

09:00 Mot de bienvenue | Welcoming address

Continuité et changement dans le contexte des opérations de paix | Continuity and Change in the Context of Peace Operations
• Jake Sherman, Directeur adjoint pour le Maintien de la Paix et les réformes du secteur de sécurité | Assistant Director for Peacekeeping and Security Sector Reform, Center for International Cooperation, New York University
• Jane Boulden, Titulaire, Chaire de recherche du Canada en relations internationales | Canada Research Chair in International Relations, Collège militaire royal du Canada/Royal Military College of Canada


10 :30 Pause café | Health break

11 :00 Le maintien de la paix robuste | Robust Peacekeeping _ •
William Durch, Senior Associate | Associé senior, Stimson Center _ • Jean-Marie Guéhenno, Secrétaire général adjoint aux opérations de paix de l’ONU | Under Secretary-General for Peacekeeping, 2000-2008

- Consulter le vidéo de l'intervention

 

12 :30 Dîner | Lunch

14 :00 Le partage du fardeau dans les opérations de paix | Burden Sharing in Peace Operations
• Martial Foucault, Professeur adjoint, Science politique | Assistant Professor, Political Science, Université de Montréal
• Alexandra Gheciu, Professeure agrégée, École supérieure d'affaires publiques et internationales; Directrice associée, Centre d'études en politiques internationales | Associate Professor, Graduate School of Public and International Affairs, and Associate Director, Centre for International Policy Studies, The University of Ottawa | L’Université d’Ottawa

15 :30 Pause café | Health break

16 :00 La régionalisation du maintien de la paix | The Regionalization of Peacekeeping
• Rodrigo Tavares, Research Fellow | Associé de recherche, United Nations University
• Sébastien Bergeon, Expert National Détaché (END) auprès du Secrétariat général du Conseil de l'Union européenne (DGE VIII); Président de l'association « Union pour l'Europe et l'Afrique » | French National Expert detached to the European Council's General Secretariat (DGE VIII); President of the association Union for Europe and Africa

19 :00 Souper | Dinner

Conférence 10 ans après Brahimi

10 AVRIL | APRIL 2010 :

08 :30 Déjeuner | Breakfast

09 :00 La consolidation de la paix | Peace building
• Necla Tschirgi, Associée de recherche | Research Associate, Centre d’études en politiques internationales | Center for International Policy Studies, Université d’Ottawa | The University of Ottawa ; ancienne conseillère stratégique principale | formerly Senior Strategic Advisor, Bureau d’appui à la consolidation de la paix| Peacebuilding Support Office, Secrétariat des Nations Unies | UN Secretariat
• Marie-Joëlle Zahar, Professeure agrégée, Science politique; Directrice scientifique, Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix | Associate Professor, Political Science; Research Director, Francophone Research Network on Peace Operations, Université de Montréal

10 :30 Pause café | Health break

11 :00 Table ronde : le Canada et le maintien de la paix | Roundtable : Canada and Peacekeeping
• Jocelyn Coulon, Directeur, Réseau francophone de recherche sur les opérations de paix
• Paul Heinbecker, Ancien Ambassadeur, Senior Fellow, Centre for International Governance Innovation, Université de Waterloo et Université Wilfrid Laurier
• Brigadier-Général Denis Thompson, Forces armées canadiennes 12 :30 Dîner | Lunch 14 :00 Conclusions et suites à donner | Conclusions and Follow-up

 

- Consulter le vidéo de l'intervention


Conférence 10 ans après Brahimi

Contexte

En août 2000, Lakhdar Brahimi, Secrétaire général adjoint et conseiller spécial auprès du Secrétaire général de l’ONU, déposait son rapport sur l’état des opérations de paix de l’ONU. Ce rapport faisait une critique sévère des limites de l’organisation et proposait de multiples recommandations afin que celle-ci demeure capable de répondre de manière efficiente aux exigences des déploiements sur des terrains difficiles et pour des missions de plus en plus complexes. Où en sont les opérations de paix, aujourd’hui, dix ans après le rapport Brahimi ? Réunissant experts et praticiens chevronnés, le colloque se donne pour objectif d’évaluer les capacités onusiennes en termes de maintien et de consolidation de la paix.

Au-delà de la date butoir des dix ans, de multiples considérations militent en faveur de la tenue d’un colloque évaluant les progrès et les reculs dans l’engagement Onusien en faveur du maintien et de la consolidation de la paix. Notons tout d’abord les changements structurels survenus aux Nations Unies dans les quelques dernières années, notamment la création de la Commission de consolidation de la paix et du Bureau d’appui à la consolidation de la paix, ainsi que la restructuration du Département des opérations de maintien de la paix. Notons également que ces changements furent initiés suite aux recommandations d’un autre rapport, celui du Groupe des personnalités de haut niveau sur les menaces, défis et réformes du système des Nations-Unies, déposé en 2004. Ce rapport avait été commandé dans la foulée des événements du 11 septembre 2001 et de la décision subséquente des États-Unis d’envoyer leurs troupes en Irak. Notons par ailleurs le dernier bilan du Centre for International Cooperation de la New York University, premier centre universitaire mondial spécialisé dans l’évaluation des opérations de paix, qui estimait les capacités de l’ONU dans le domaine du maintien de la paix étirées à l’extrême en ce début 2010. Notons enfin les espoirs suscités par le réengagement américain dans les organisations internationales suite à l’élection de Barack Obama à la présidence des États-Unis en novembre 2008.

Au regard de toutes ces considérations, le colloque se donne pour objectif d’évaluer les capacités onusiennes en termes de maintien et de consolidation de la paix dix ans après le Rapport Brahimi. Les problèmes et les défis ont-ils été réglés ? De nouveaux obstacles sont-ils apparus ? Où en est l’organisation des Nations-Unies par rapport à son mandat de veiller sur la paix et la sécurité internationales ? La réorganisation interne a-t-elle porté fruit ? Quid de l’engagement des grandes puissances et de la capacité des acteurs régionaux, de participer à l’effort collectif ? Le colloque, tenu les 9 et 10 avril 2010, a réuni les acteurs et analystes les plus proéminents de ce débat.