02. Tchad

 

26 mai 2010

02. Tchad

Pas de vide sécuritaire avec le départ de la MINURCAT - Le ministre tchadien des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahamat, estime que le départ de la MINURCAT d’ici la fin de l’année ne « laissera pas une vide » sécuritaire. Selon M. Faki, « le départ de la MINURCAT ne pourra pas laisser un vide puisque la relève est assurée par les Détachements intégrés de sécurité, policiers et gendarmes tchadiens formés par l’ONU pour veiller sur les camps de réfugiés (DIS)». Il ajoute « nous avons mis en place une force mixte Tchad-Soudan de 3000 hommes. Cette force est en train de faire le travail sur le terrain ». Dans le cadre de la résolution 1923 adoptée hier, le Conseil de sécurité de l’ONU autorise le départ de la MINURCAT avant le 31 décembre 2010.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINURCAT