Burundi

 

10 août 2010

Burundi

Un parti d'opposition accuse le gouvernement d'harcèlement - La police burundaise a arrêté six membres du MSD lundi, les accusant d’avoir menacé la sécurité de l’État. Le parti d’opposition estime plutôt que le gouvernement a lui-même fourni les grenades trouvées en leur possession. Le chef du MSD, Alexis Sinduhije, est le troisième dirigeant d’un parti d’opposition à avoir fui le pays. Par ailleurs, une cinquantaine d’hommes armés ont pillé les villages de Cabiza et Kagwema la même journée avant de s’enfuir dans les marais de la Rukoko. Cette région, située à 20 km au nord de la capitale Bujumbura, avait déjà servi de refuge aux Forces nationales de libération (FNL) et plusieurs rumeurs affirment que plusieurs groupes rebelles y ont élu domicile suite aux élections locales du mois de mai.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

BINUB