Tchad

 

19 août 2010

Tchad

Adoption d’une loi moins répressive sur la presse - L’Assemblée nationale tchadienne a adopté hier une nouvelle loi sur la presse jugée moins répressive. Les peines d'emprisonnement sont supprimées pour les délits de presse, mais renforcées en cas d'incitation à la haine raciale ou ethnique ou d'apologie de la violence. Le ministre tchadien de la Communication, Kedalla Younous Hamid, souligne que « la nouvelle loi est équilibrée, elle dépénalise les délits de presse et responsabilise en même temps les journalistes, c'est une avancée pour la démocratie ». Il ajoute cependant que « le fait de renforcer certaines peines est disproportionné, il faut condamner cela ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINURCAT