UA/Darfour

 

24 sept. 2010

UA/Darfour

Le président du Malawi demande à l’ONU de suspendre les charges d’un an - L’UA a exhorté hier l’ONU à suspendre les accusations envers le président soudanais, Omar el-Béchir, en précisant que ces charges pourraient déstabiliser le Soudan et miner au bon déroulement du référendum sur l’indépendance du Sud-Soudan en 2011. Selon le président du Malawi, Bingu wa Mutharika, « il y a un consensus en Afrique sur le fait que les charges de la Cour pénale internationale (CPI) pourraient polariser les positions des parties intéressées ». Le président Mutharika a notamment demandé devant l’Assemblée générale de l’ONU de suspendre pour un an les charges à l’endroit du président Béchir. Omar el-Béchir est accusé de crimes de guerre et de génocide par la CPI.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD

 

 

 

Organisations liées :

UA

 

 

 

États liés :

Malawi