01. Burundi

 

17 oct. 2010

01. Burundi

Le gouvernement burundais nie les accusations d’assassinats – Le porte- parole de la police burundaise, le Major Pierre Chanel Ntarabaganyi, nie les accusations portées par le président de l'Association pour la protection des personnes détenues et des droits humains (APRODEH), Pierre Claver Mbonimpa. Ce dernier a accusé hier le gouvernement et la police du pays d’avoir procédé à l’exécution sommaire de 22 opposants au mois de septembre. Selon M. Ntarabaganyi, « ce n'est pas la première fois que le président de l'APRODEH lance des propos incendiaires qui sont archi-faux ». M. Ntarabaganyi explique qu'« il y a des groupuscules qui errent ici et là en pillant, en tuant ou en violant (...) et quand la police fait face à ces groupes, il y a échange de coups de feu et parfois nos policiers sont tués ou ces gens le sont » et accuse le président de l’APRODEH de « défendre ces gens-là ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

BINUB