Liban

 

18 nov. 2010

Liban

Michel Aoun appelle le TSL à s’intéresser aux « faux témoins » - Le général chrétien Michel Aoun, allié du Hezbollah, exhorte le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) à s’intéresser aux quatre « faux témoins », des généraux pro-syriens dont les témoignages avaient été jugés « peu crédibles » par le Tribunal. Selon M. Aoun, « la piste de ces faux témoins peut nous mener aux vrais commanditaires » de l’assassinat de l’ex-Premier ministre Rafik Hariri. Le général libanais redoute la publication de l’acte d’accusation du TSL et craint qu’une mise en cause des membres du Hezbollah puisse « engendrer un conflit dans le pays ». M. Aoun avait été reçu par le président français, Nicolas Sarkozy, le 15 novembre dernier. Les tensions politiques au Liban ont par ailleurs incité la BBC à déprogrammer un documentaire sur la mort de Rafik Hariri.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL