Liban

 

14 nov. 2010

Liban

Hariri ne se laisse pas intimider - Le premier ministre libanais, Saad Hariri, a déclaré aujourd’hui dans une entrevue télévisée qu'il ne céderait pas aux « menaces » concernant le Tribunal spécial pour le Liban (TSL). Le premier ministre répondait ainsi aux propos du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah. M. Hariri a affirmé « je suis prêt à un dialogue calme et constructif, mais si quelqu'un vient me mettre le couteau sous la gorge et me dire comment travailler, cela est inacceptable, le Liban n'est pas comme ça ». M. Hariri entame demain une visite officielle de deux jours à Moscou.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL