Maroc/Sahara occidental

 

16 nov. 2010

Maroc/Sahara occidental

Le Maroc accuse les activistes sahraouis d’avoir assassiné des policiers

Les ministres marocains de l’Intérieur, Taieb Cherkaoui, et des Affaires étrangères, Taieb Fassi Fihri, ont tenu hier une conférence de presse conjointe au cours de laquelle ils ont accusé les activistes sahraouis d’avoir assassiné des policiers marocains lors du démantèlement du camp situé près de Lâayoune, le 8 novembre dernier. Au cours de la conférence de presse a été diffusée une vidéo montrant un policier marocain se faire égorger par des activistes sahraouis. Assurant que le démantèlement par les forces de sécurité marocaines était « délibérément pacifique », MM. Cherkaoui et Fassi Fihri ont estimé que les violences dont les policiers marocains ont été victimes n’ont pu être faites que par « des personnes bien entraînées et ayant de l’expérience dans ce genre d’assassinat ». De son côté, le Front Polisario appelle aujourd’hui l’Espagne à protéger la population sahraouie, alors que le bilan des affrontements reste incertain.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINURSO