Haïti

 

7 déc. 2010

Haïti

L’épidémie de choléra serait bien partie du camp des Casques bleus népalais – Un rapport rédigé par l’épidémiologiste français Renaud Piarroux et remis au ministère français des Affaires étrangères conclut que le foyer infectieux de l’épidémie de choléra serait parti du camp des Casques bleus népalais situé dans la région de l’Artibonite. Une source proche du dossier assure que selon les conclusions du rapport, « le point de départ est localisé très précisément (…). Il n'y pas d'autre explication possible que ça sur le développement de l'épidémie dans un contexte où il n'y avait pas de choléra dans le pays, et compte tenu de l'intensité, de la vitesse de propagation et de la concentration de vibrion dans le delta de l'Artibonite. L'explication la plus logique, c'est l'introduction massive de matière fécale dans le fleuve de l'Artibonite en une seule fois ». Cette source admet toutefois que « le seul élément manquant c'est l'établissement formel à partir d'analyses et de prélèvements de la présence du vibrion chez les népalais ». Le rapport a été transmis à l’ONU, qui aurait ouvert une enquête. La MINUSTAH continue à démentir cette accusation, mettant en avant le manque de « preuves concluantes ». L’épidémie a déjà fait plus de 2000 morts.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH

 

 

 

États liés :

Népal