Haïti

 

8 déc. 2010

Haïti

La tension monte en Haïti – Des partisans du candidat défait Michel Martelly ont érigé des barricades et tiré des coups de feu mardi soir, à Port au Prince, dans les heures ayant suivi la divulgation des résultats électoraux, pour demander l’annulation du scrutin. À Pétion-Ville, plusieurs commerces ont été endommagés par des jets de pierres ou par le feu alors que plusieurs centaines de personnes cagoulées sont descendues dans les rues. Ces tensions reflètent les soupçons de fraudes massives qui ont poussé les États-Unis à se dire « préoccupés » par les résultats « incohérents » de l’élection. Le Conseil électoral provisoire haïtien a proclamé hier soir les résultats du premier tour de l’élection présidentielle avec trois heures de retard. Mirlande Manigat a obtenu la première position avec 31,4% des voix, devant Jude Célestin du parti au pouvoir Inité, qui obtient 22,5% des suffrages. Michel Martelly, est le grand perdant du premier tour puisqu’il arrive en troisième position, juste derrière M. Célestin, avec 21,8% des votes. Mme Manigat et M. Célestin accèdent ainsi au deuxième tour de l’élection présidentielle qui devrait se tenir le 16 janvier. Le futur président prendra ses fonctions le 7 février. Les candidats ont jusqu'au 10 décembre pour faire appel des résultats.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH