Kosovo/Serbie

 

21 déc. 2010

Kosovo/Serbie

Le Kosovo partagé sur les accusations de trafic d’organes - Le président kosovar par intérim, Jakup Krasniqi, se dit en faveur de l'ouverture d'urgence d'une enquête suite à la publication par le Conseil de l’Europe d’un rapport liant le Premier ministre du pays, Hashim Thaçi, à un trafic d'organes supposément organisé par des indépendantistes albanais sur des prisonniers serbes entre 1999 et 2000. Selon M. Krasniqi, « plus l'enquête sera rapide et ses résultats diffusés, plus cela permettra d'amoindrir les dommages publics qui nous ont été infligés ». De son côté, M. Thaçi, qualifie le rapport de « totale calomnie » et considère qu’« il s'agit de l'offense la plus grave qui m'ait été infligée, à moi personnellement en tant que citoyen, parent, Premier ministre et à l'ensemble du peuple du Kosovo jusqu'à présent ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK OMIK