Haïti

 

11 janv. 2011

Haïti

Préval déclare : «non je ne partirais pas » - Le président haïtien René Préval a indiqué hier soir qu'il ne pouvait plus quitter le pouvoir le 7 février 2011 comme le prévoit la constitution en raison de la crise politique. Il a expliqué qu’il voulait «partir le 7 février, mais quand on voit ce qui s'est passé avec les contestations, à cette date il n'y aura pas un nouveau président élu». Face à cette situation, il s’est montré catégorique : «J'ai dit non que je ne partirais pas». Le président Préval a aussi mis en garde contre la mise en place d'un gouvernement provisoire qui, selon lui, serait néfaste pour la stabilité, pour la reconstruction et les investissements. Selon lui « il faut un président élu pour remplacer un président élu, cela sera bon pour la continuité, pour la stabilité».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH