Canada/Haïti

 

11 janv. 2011

Canada/Haïti

L'ONU aurait aimé la poursuite de la mission militaire canadienne envoyée d'urgence suite au séisme - Le coordonnateur de l'action humanitaire pour l’ONU en Haïti, Nigel Fisher, a affirmé hier à la Presse Canadienneque le Canada avait refusé de prolonger la présence des militaires déployés immédiatement après le séisme du 12 janvier 2010. L’opération Hestia, dirigée par le Brigadier-général Guy Laroche et chargée d’apporter de l’aide d’urgence, avait amorcé son retrait graduel vers la fin du mois de févier. M. Fisher affirme qu’il y avait « une très forte demande pour qu’ils prolongent leur présence », ajoutant que « plusieurs espéraient que les Canadiens demeurent sur place, car ils étaient extrêmement efficaces ». Rappelant les bons résultats obtenus à Léogâne et de Jacmel, la ministre canadienne de la Coopération internationale, Bev Oda, a souligné que la contribution canadienne aux efforts internationaux de reconstruction s’est poursuivie suite à la phase d’urgence.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH

 

 

 

États liés :

Canada