Soudan/Darfour

 

26 janv. 2011

Soudan/Darfour

Le Sud-Soudan pourrait rejoindre la CPI – Le ministre sud-soudanais à la Coopération régionale, Deng Alor, déclare ne pas voir d’inconvénients à ce que le futur État sud-soudanais décide de rejoindre la CPI. Selon M. Alor, « la CPI défend les droits humains. Nous nous sommes battus pendant plus de 40 ans pour les droits humains. Nous regarderons les procédures et il ne fait aucun doute qu’ils nous contacteront ou que nous les contacterons ». Le président soudanais, Omar el-Béchir, est sous le coup de deux mandats d’arrêt internationaux émis par la CPI, et les relations entre le Nord-Soudan et le Sud-Soudan pourraient se détériorer si le nouveau pays rejoignait la CPI. Par ailleurs, le ministre soudanais de la Justice, Bol Lul Wang, un membre du SPLM, estime que le gouvernement soudanais protège deux individus recherchés pour crimes de guerre au Darfour, et déclare que le pays n’est « pas sérieux » quant à son engagement à poursuivre les membres de milices pro-gouvernementales coupables d’y avoir commis des atrocités contre la population civile.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD