Liban

 

3 févr. 2011

Liban

Les tractations politiques se poursuivent au Liban - Le président du Parlement libanais, Nabih Berri, a espéré hier la formation rapide d’un nouveau gouvernement alors que la coalition du 14 mars exige que le nouveau Premier ministre, Najib Mikati, clarifie sa position face au Tribunal spécial pour le Liban (TSL). Professeur à l’Université américaine de Beyrouth, Sari Hanafi rappelle que le Liban pourrait faire face à des sanctions internationales si jamais il refusait de collaborer avec le TSL et de payer sa quote-part de 49%.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL