Soudan/Darfour

 

10 févr. 2011

Soudan/Darfour

Division et durcissement au sein du gouvernement soudanais- Une visite dans l’est du Soudan effectuée le 2 février par l’envoyé spécial américain, Scott Gration, a provoqué des divisions au sein du Parti du Congrès National (NCP) hier. Le quotidien Al-Raed, proche du NCP, a annoncé hier que M. Gration avait effectué sa visite sans l’accord du gouvernement central, ce que le ministre soudanais des Affaires étrangères dément. Ce dernier a confirmé avoir autorisé M.Gration à se rendre dans la région, et ce, même si les autorités locales s’y opposaient, car cela favoriserait la normalisation des relations entre les États-Unis et le Soudan. Le conseiller du président soudanais, Mustafa Ismail, a tout de même critiqué la décision du ministre soudanais qu’il a qualifié de «malheureuse». Par ailleurs, une dirigeante du parti d’opposition soudanais Umma, Mariam Al-Mahdi, a été arrêtée aujourd’hui alors qu’elle tentait de rencontrer le chef des forces de sécurité accompagnée de militantes. Elle voulait alors réclamer la libération des manifestants emprisonnés après les démonstrations antigouvernementales ayant eu lieu la semaine dernière. Cette arrestation coïncide avec un durcissement de l’attitude du gouvernement soudanais envers l’opposition dans un contexte d'incertitudes post-référendaire.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD