Haïti

 

11 févr. 2011

Haïti

La MINUSTAH s'attaque aux causes socioéconomiques de la violence communautaire - Un programme de formation professionnelle visant à réduire la violence communautaire dans les quartiers défavorisés est financé par la MINUSTAH. Le Coordonnateur régional de la section Réduction de la violence communautaire de la MINUSTAH, Emmanuel Sannoh, estime que «face à leurs conditions de vie difficiles, les jeunes qui ne sont pas dotés d'une formation professionnelle sont vulnérables et exposés à l'exploitation par des artisans de la violence». Une centaine de jeunes âgés de 18 à 25 ans en provenance de la deuxième ville d’Haïti, Cap-Haïtien, participent déjà à ce programme de six mois leur permettant d’accéder rapidement au marché du travail. Ce programme fait partie des projets initiés par la MINUSTAH en 2010, totalisant un investissement d’un million de dollars, et visant la création d’emploi au sein des communautés.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUSTAH