Kosovo/Serbie/ONU

 

17 févr. 2011

Kosovo/Serbie/ONU

Trafic d’organes : la MINUK demande à ce que la vérité soit établie - Le Représentant spécial de l’ONU au Kosovo, Lamberto Zannier, a demandé hier, devant le Conseil de sécurité de l‘ONU, la tenue d’une enquête « sur les allégations de traitement inhumain de la population et trafic illicite d'organes au Kosovo », trafic auquel pourrait être lié le Premier ministre kosovar et ancien chef de guerre, Hashim Thaçi. Selon M. Zannier, « le Rapporteur spécial de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, Dick Marty, fait état d'allégations d'activités criminelles organisées, y compris de trafic d'organes humains par les membres de l'Armée de libération du Kosovo au nord de l'Albanie en 1999. Le 25 janvier, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe a adopté une résolution appelant à l'établissement d'une enquête. Pour ma part je réitère le soutien de la MINUK aux autorités en charge d'enquêter ». La mission de l’UE présente au Kosovo, baptisée Eulex, pourrait être en charge de cette enquête. M. Zannier a par ailleurs exhorté la Serbie et le Kosovo à engager des discussions sur le statut de la province séparatiste, qui célèbre aujourd’hui le troisième anniversaire de la proclamation unilatérale de son indépendance.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK OMIK