Liban

 

22 févr. 2011

Liban

La plus haute instance chiite du Liban qualifie le TSL de « nul et non avenu » – Le Conseil Islamique Supérieur Chiite (CICH), la plus haute instance religieuse chiite au Liban, a publié hier un communiqué, au terme d’une réunion, dans lequel il qualifie le TSL de « nul et non avenu ». Ces propos du CICH, qui regroupe notamment des ministres et députés chiites, pourrait creuser davantage le fossé entre les partisans du TSL, menés par la Coalition du 14 Mars de l’ancien Premier ministre libanais, Saad Hariri, et ses détracteurs, en première ligne desquels se trouve le Hezbollah et sa Coalition du 8 Mars. Dans son communiqué, le CICH estime que « le TSL, qui a perdu toute légitimité constitutionnelle et nationale, est devenu un instrument visant à régler des querelles politiques au lieu de révéler la vérité » et appelle « (le gouvernement libanais) à rejeter toute coopération avec (ce tribunal) car il a contourné l’État, la Constitution et le peuple ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

FINUL