Soudan

 

28 févr. 2011

Soudan

Le JLM refuse de signer tout accord de paix impossible à mettre en application - Les rebelles du JLM ont averti hier, par l’intermédiaire de leur négociateur en chef, Tadjadine Bechir Niam, qu’ils ne signeront pas d’accord de paix si aucun outil ne permet de garantir son implémentation sur le terrain. Un ensemble de six mesures avait été proposé par les médiateurs, à savoir le partage du pouvoir, le partage des richesses, la justice et la réconciliation, un cessez-le-feu permanent, la promotion des droits humains, et finalement, le retour des réfugiés et des déplacés ainsi que leur compensation. Le gouvernement n’a pas dévoilé le contenu de sa réponse aux propositions de la médiation, mais il estime qu’elle pourrait servir de base au document final. De son côté, la médiation ne devrait pas tarder à faire de nouvelles propositions qui tiennent compte des réponses des parties.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD