La collaboration OIF-ROP

 

Le ROP mène une série de projets conjoints avec l’OIF visant à renforcer les capacités francophones pour le maintien de la paix.

L’OIF ET LES OPÉRATIONS DE PAIX

En mai 2006, à Saint-Boniface au Canada, dans la continuité des décisions d’Antananarivo de novembre 2005, la Conférence ministérielle de la Francophonie sur la prévention des conflits et la sécurité humaine a publié la Déclaration de St-Boniface dans laquelle elle invite ses États membres à s’engager plus activement dans la prévention et la résolution des conflits.

 

Les paragraphes 16 à 21 invitent l’OIF et les États membres « à assurer une plus forte participation de nos pays aux opérations de paix », à développer « des programmes de formation » et à participer aux différents programmes de renforcement de capacités en maintien de la paix. La Déclaration engage également les États membres à renforcer les « actions de sensibilisation sur la nécessité d’une maîtrise de la langue de communication en usage dans le pays de déploiement, par les personnels civils et militaires engagés dans les opérations de maintien de la paix, et encourager les Nations unies à prendre pleinement en compte cette dimension dans leurs politiques de recrutement et de formation ».

 

Dans cette perspective, plusieurs États africains francophones ont fait savoir qu’ils souhaitaient s’impliquer davantage dans les opérations de maintien de la paix mais qu’ils se heurtaient à un certain nombre de blocages (logistique, linguistique, financier et organisationnel, etc.). Ils ont ainsi manifesté leur souhait d’obtenir de plus amples informations concernant la marche à suivre afin d’accroître leurs capacités en la matière.

L’APPUI DU ROP À LA FRANCOPHONIE

 

Abdou Diouf à Montréal - mars 2009Dans le cadre d’une visite à Montréal le 25 mars 2009, le Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Abdou Diouf, a reçu le directeur du ROP, Jocelyn Coulon, afin de discuter de l’appui qu’offre l’OIF à certains projets du ROP. Étaient présents lors de la rencontre Jean-François Lisée, directeur-exécutif du CÉRIUM, Mireille Mathieu, vice-rectrice aux affaires internationales de l’Université de Montréal, Clément Duhaime, administrateur de l’OIF, Mountaga Diagne et Lori-Anne Théroux-Bénoni, chargés de projets au ROP, et René Leduc, conseiller pour la langue française et de la diversité culturelle au cabinet du Secrétaire général de l’OIF.

CYCLE DE FORUMS RÉGIONAUX

Le Forum de Bamako

 

À la demande de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le ROP a organisé un séminaire régional destiné à l’Afrique de l’Ouest abordant les pratiques et les paramètres de la participation francophone aux opérations de maintien de la paix de l’ONU. Le Forum de Bamako s’est déroulé entre le 15 et le 17 juin 2009 avec le soutien financier de l’OIF et du Ministère des Affaires étrangères du Canada ainsi que de la collaboration du gouvernement malien et de l’ONU. Parmi ses intervenants figuraient notamment le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, Alain Le Roy. Une deuxième conférence destinée à l’Afrique centrale et orientale est prévue à Yaoundé entre le 8 et le 10 novembre 2009.

 

Le Forum régional de Yaoundé

Un deuxième séminaire régional a réuni les pays francophones de l’Afrique centrale, orientale et de l’Océan Indien afin d’aborder les même thèmes. Le Forum régional de Yaoundé a été organisé du 8 au 10 novembre 2009 et a bénéficié du soutien du gouvernement du Cameroun, de l’ONU, du Canada et de la France. Le site Internet offre également une multitude d’information sur l’évènement, dont une intervention audiovisuelle d’Alain Le Roy, les présentations des intervenants, la documentation de référence et une série de photos.

LA PARTICIPATION DES ÉTATS AFRICAINS FRANCOPHONES AUX OPÉRATIONS DE PAIX


En raison de son expertise, le Réseau de recherche sur les opérations de paix (ROP) s’est vu entre autres confier la tâche d’effectuer une première étude sur la participation des États francophones aux opérations de paix de l’ONU depuis 1956. Cette étude, financée par le Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada (MAECI), a été complétée en juin 2007. Des éléments de cette étude ont été présentés par David Morin, chercheur au Réseau, dans le cadre de la présentation intitulée « La Francophonie et les opérations de paix : en Haïti et ailleurs », lors du colloque international « Quel rôle pour la Francophonie en 2008 ? » qui s’est déroulé à Québec les 16-17 octobre 2008, en marge du XIIe Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie.

 

Par ailleurs, le ROP s’est vu confier la conduite d’une seconde étude portant plus particulièrement sur la contribution des États africains francophones aux opérations de paix de l’ONU. Dans ce cadre, une équipe du ROP a réalisé une mission en Afrique, en février 2008, afin de promouvoir les activités de recherche du ROP, d’encourager les États à participer plus activement aux opérations de paix et effectuer une étude plus approfondie sur les capacités de certains États francophones à participer aux opérations de paix de l’ONU. Cette seconde étude a été financée par le MAECI et complétée en avril 2008.


La participation des États africains francophones aux opérations de paix est un élément central de la politique de bonne gouvernance de la Francophonie. À cet effet, l’OIF a confié au Réseau le mandat d’effectuer une deuxième mission auprès d’États africains francophones. Sur le modèle de l’étude préparée pour le MAECI, une équipe du ROP s’est rendue en Afrique de l’Ouest en décembre 2008 afin d’y recueillir des données sur la participation de trois États francophones aux OMP. Un rapport a été remis à l’OIF en mai 2009.

 

LES ÉTATS FRANCOPHONES MEMBRES DU COMITÉ DES 34

La Francophonie s’est associée au programme d’appui des États francophones membres du Comité spécial sur les opérations de maintien de la paix de l’ONU (dit Comité des 34) en finançant un séminaire sur la Réforme du secteur de la sécurité en juin 2008 à New York. En 2009, le Réseau travaillera avec la Francophonie afin de livrer d’autres séminaires à New York, mais aussi sur le continent africain afin de renforcer les capacités africaines francophones à participer aux opérations de paix. Le programme d’appui est aussi financé par le Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada (MAECI).

LA MINUSTAH ET LA CONSOLIDATION DE LA PAIX

 

La Francophonie a confié au ROP le mandat d’effectuer une étude sur le volet civil de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) dans ses multiples facettes, notamment en tant qu’instrument au service de la consolidation de la paix. Cette étude avait pour objectif de faire des recommandations à l’OIF, à partir de l’exemple de la MINUSTAH, concernant son rôle dans le volet civil des opérations de paix de l’ONU et son action en matière de consolidation de la paix dans les pays francophones en sortie de crise. David Morin, post-doctorant au ROP, a été chargé de conduire cette étude qui a été remise à l’OIF en juin 2009. Il s’est rendu au siège de l’ONU, à Ottawa et en Haïti pour y rencontrer les nombreux acteurs internationaux et locaux qui participent au processus de consolidation de la paix.

Le Représentant spécial de l’ONU en Haïti et Chef de la MINUSTAH, Hédi Annabi, et l’ambassadeur du Canada en Haïti, Gilles Rivard, étaient de passage à Montréal le 10 décembre 2008 afin de prononcer une allocution sur Haïti à l’Université de Montréal et auprès de représentants de la communauté haïtienne. On les voit en présence du Dr. David Morin.

 



Pour des informations supplémentaires sur ce programme :

Contactez Jocelyn Coulon, directeur du ROP, ou Etienne Tremblay-Champagne, chargé de projets.