Historique de l'opération ECOMOG Libéria

< Retour au détail de l'opération ECOMOG Libéria

ECOMOG Libéria       Liberia

Groupe d'observateurs de la CEDEAO au Liberia (1990-1999)

 

La CEDEAO a déployé son premier groupe d'observateurs militaires au Libéria le 24 août 1990 à la suite d'une demande formulée par le président libérien Samuel Doe auprès du Nigéria. Le Président Doe est confronté à une rébellion dirigée par Charles Taylor depuis décembre 1989.



Conçue comme une force d'interposition, l'ECOMOG Liberia a vu son action entravée par de nombreux obstacles : dissensions au sein de la CEDEAO - ainsi que du reste de la communauté internationale, manque de moyens, complexification du conflit avec notamment une multiplication exponentielle des groupes armés financés et armés grâce au trafic de ressources naturelles et minières et dont le nombre a été renforcé par le recrutement d'enfants soldats.

 

En 1997, un accord met fin aux hostilités et prévoit le désarmement des mouvements armés, l'établissement de partis politiques en vue des élections de juillet 1997. L'élection de Charles Taylor met temporairement fin à ce conflit qui a fait plus de 200 000 victimes et 1,2 millions de réfugiés et personnes déplacées.

 

La mission a été progressivement retirée jusqu'en octobre 1999.

 

Effectifs : maximum 12 000 militaires en 1993.

 

Commandants: général ghanéen Arnold Quainoo (13-8-1990 à septembre 1990) ;généraux nigérians: Joshua Dogonyaro, (09/90-02/9) ; Rufus Kupolati, (02/91-09/91) ; Ishaya Bakut (09/91-09/92) ; Adetunji Olurin (10/92-10/93) ; J. N. Shagaya (10/93-12/93) ; John Inienger (12/93-08/96) ; Samuel Malu (08/96-01/98) ; Timothy Shelpidi (01/98-03/99) ; Felix Mujakperuo (03/99-07-99) ; Gabriel Kpamber (07/99-2/5/2000).

Documents