Kosovo

 

16 mars 2011

Kosovo

Un ancien commandant de l'ALK identifié comme tortionnaire dans des camps de prisonniers - Dans le cadre du procès de deux anciens commandants de l’Armée de libération du Kosovo (ALK), soit, Sabit Geci et Riza Alija, un témoin a décrit les mauvais traitements qu’il a subis alors qu’il était détenu dans un camps de prisonniers en Albanie durant la fin des années 1990s. Le nom de M. Geci a été évoqué en tant que tortionnaire. C’est la première fois qu’un procès aborde le sujet des camps de ALK, mis en place durant le conflit qu’il l’opposait aux forces serbes de Slobodan Milosevic. Les deux anciens commandants, dont le procès a débuté lundi dernier, sont accusés de crimes de guerre pour avoir torturé des civils dans des camps, notamment d’avoir détenu des Kosovars albanais ayant pris fuite lors du conflit qu'ils soupçonnaient de collaborer avec le régime serbe ou d’avoir «des vues politiques différentes» de celles de l’ALK. La Cour, composée d’un panel de juges kosovars et internationaux, doit entendre 18 témoins en tout.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK OMIK