Soudan/Darfour/Ouganda

 

30 mars 2011

Soudan/Darfour/Ouganda

Le Soudan nie avoir refusé des visas aux nouvelles forces policières ougandaises de la MINUAD - Le porte-parole du ministre soudanais des Affaires étrangères, Khalid Moussa, a affirmé qu’il serait contradictoire pour le Soudan de refuser d’accorder des visas aux policiers ougandais se joignant à la mission des Nations Unies et de l’Union africaine au Darfour(MINUAD) puisque le pays a convenu de l’«africanité» de la mission. Il ajoute que les visas sont accordés via les canaux onusiens et non pas au niveau des pays hôtes. Il a toutefois souligné que le Soudan estime très important que les forces sur le terrain puissent s’exprimer en arabe afin de faciliter les interactions avec la population locale. Le 21 févier dernier, dans une note diplomatique, M. Moussa avait informé la MINUAD que les visas pour les nouveaux policiers ougandais «n’étaient pas approuvés» car ils ne répondaient pas «aux efforts d’accroissement de personnel arabophone sur le terrain tel que convenu». Le quotidien ougandais The Monitor avait alors annoncé que l’Ouganda avait demandé à l’ONU de prolonger le mandat de 108 officiers de police au Darfour qui étaient censés être remplacés par les officiers ougandais du fait des difficultés d’obtenir leur visa.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD