Kosovo

 

30 mars 2011

Kosovo

Le gouvernement kosovar espère une « rapide solution constitutionnelle » - Le Premier ministre kosovar Hashim Thaçi a dit aujourd’hui espérer voir « une rapide solution constitutionnelle » à la crise provoquée par l’invalidation, par la Cour constitutionnelle, de l'élection du président kosovar, Behgjet Pacolli. En effet, les juges de la Cour constitutionnelle ont estimé que 80 des 120 députés devaient être présents pendant le vote pour élire le président et qu'au moins deux candidats s'affronter. M. Pacelli pourrait démissionner d’ici demain, provoquant ainsi la tenue de nouvelles élections anticipées. M. Thaçi souhaite éviter un tel scénario et affirme croire « en un rôle positif et actif de l'opposition et l'appelle à participer de manière active à la vie démocratique ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EULEX-Kosovo KFOR MINUK OMIK