Somalie

 

1er avr. 2011

Somalie

Selon l’AMISOM, il n’y a pas d’alternative au TFG – Le chef de l’AMISOM, le général ougandais Nathan Mugisha, déclare aujourd’hui qu’en l’état actuel des choses, il n’y a pas d’alternative à la prorogation d’un an du mandat du TFG. « Il n'y a pas d'autre solution malheureusement, (...) nous ne pouvons interrompre les efforts de pacification en cours (...), nous avons besoin de partenaires », estime-t-il, alors que le mandat du TFG et du Parlement somalien doit s'achever en août 2011 après avoir déjà été prolongé de deux ans en 2009. « Les extrémistes sont actuellement désorganisés, ils sont désavantagés. Mais si vous perturbez aujourd'hui le TFG, vous affaiblissez l'AMISOM, et vous faites le jeu des shebab ». Le TFG a annoncé lundi qu’il prolongeait d’un an son mandat, quelques semaines après que le Parlement ait lui-même décidé de proroger le sien de trois ans. La communauté internationale critique ces prorogations unilatérales au vue du bilan peu reluisant des institutions de transition au pays.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

AMISOM