ONU/Mercenaires/Sociétés militaires privées

 

9 avr. 2011

ONU/Mercenaires/Sociétés militaires privées

Mercenaires en Afrique : l’ONU s’inquiète - Le Groupe de travail de l'ONU sur l'utilisation de mercenaires s’est réuni hier afin de discuter des récents développements sécuritaires, notamment en Côte d’Ivoire. Le président du Groupe, José Luis Gomez del Prado, a affirmé que « la question des mercenaires est toujours là. Ils sont utilisés comme un moyen d'empêcher l'exercice du droit des peuples à l'autodétermination ». « Nous sommes particulièrement préoccupés par l'implication présumée de mercenaires dans des violations graves des droits de l'homme », a ajouté M. Gomez del Prado, qui a exhorté les États membres à ratifier la Convention internationale de 1989 contre le recrutement, l'utilisation, le financement et l'instruction de mercenaires. Le Groupe de travail a par ailleurs discuté du projet de Convention internationale sur les sociétés privées de sécurité. Une rencontre aura lieu à Genève du 23 au 27 mai prochains afin de tenter de créer un cadre réglementaire sur cette problématique.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Organisations liées :

ONU