Côte d’Ivoire/France

 

13 avr. 2011

Côte d’Ivoire/France

Côte d’Ivoire : la France estime avoir « fait son devoir » - Le président français, Nicolas Sarkozy, estime aujourd’hui que la France « a fait son devoir pour la démocratie et pour la paix en Côte d'Ivoire, un pays auquel nous sommes profondément liés par l'histoire». M. Sarkozy rappelle que la Force Licorne, qui a joué un important rôle de soutien aux FRCI lors de l’arrestation de Laurent Gbagbo, a agi « à la demande des Nations unies ». De son côté, le porte-parole du gouvernement français, François Baroin, déclare que la France est intervenue « parce qu'il fallait protéger les civils face à une situation sécuritaire et humanitaire qui ne cessait de s'aggraver », alors que le ministre français de la Coopération, Henri de Raincourt, souligne que l’intervention française en Côte d’Ivoire est le fruit d’un « processus transparent du début jusqu'à la fin ». Enfin, le ministre français de la Défense, Gérard Longuet annonce que « la Force Licorne retrouvera rapidement sa taille d’avant la crise, ce qui signifie qu’elle passera de 1700 à 900 soldats ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

ONUCI

 

 

 

États liés :

France