Canada/Afghanistan

 

11 avr. 2011

Canada/Afghanistan

Une mission de formation risquée, selon un rapport – La mission canadienne de formation des troupes afghanes qui doit débuter en juillet aurait peu de chances de réussite et impliquerait des risques élevés pour la vie des soldats canadiens, selon un rapportdu Centre canadien des politiques alternatives et de l’Institut Rideau. « Même si on suppose que la situation de sécurité à l’intérieur et autour des bases est sûre, il y a des risques inhérents à des exercices d'entraînement militaire », écrivent les auteurs du rapport, Michael Byers et Stewart Webb. « Attaquer les centres de recrutement et les bases d'entraînement peut être une tactique efficace pour une insurrection puisque cela a un effet potentiel sur la situation intérieure et la volonté de la communauté internationale à rester impliquée dans le pays », soutiennent les auteurs. Ils citent à l’appui plusieurs incidents où des forces de l’OTAN ont été attaquées et tuées par des talibans qui ont infiltré l’armée et la police afghanes. Les auteurs considèrent aussi que les efforts de formation seront compliqués par un analphabétisme généralisé chez les recrues, un taux de désertion élevé et un niveau de sécurité qui se dégrade. « Les soldats que nous avons formés, et l’équipement que nous avons payé, termineront probablement dans les mains des milices des divers seigneurs de guerre, ou des talibans », ajoutent les auteurs. Environ 950 instructeurs militaires canadiens seront affectés à l’entraînement des troupes afghanes dès juillet prochain. Le lieu précis de cette nouvelle mission reste à déterminer, mais le gouvernement canadien a assuré qu'elle se concentrerait dans les environs de la capitale Kaboul.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

EUPOL Afghanistan FIAS

 

 

 

États liés :

Canada