Soudan/Darfour

 

15 avr. 2011

Soudan/Darfour

Le médiateur au Darfour estime que les conditions pour le dialogue de paix ne sont pas encore réunies - Le médiateur conjoint UA/ONU pour le Darfour, Djibril Bassolé, estime que le temps n’est pas encore au dialogue entre les groupes rebelles et le gouvernement. « La complexité de la crise au Darfour requiert une approche consensuelle, lente par nature », explique-t-il. En effet malgré l’adoption de quatre chapitres à Doha, le gouvernement et les rebelles n’arrivent pas à se mettre d’accord sur le statut administratif du Darfour. Le président soudanais avait annoncé unilatéralement fin mars la tenue d’un référendum sur le statut du Darfour, une démarche rejetée fermement par les rebelles et qui a renforcé le climat de suspicion entre les parties.

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINUAD