Maroc/Sahara occidental

 

16 avr. 2011

Maroc/Sahara occidental

Le Front Polisario croit que le mécanisme de surveillance des droits de l’homme de la MINURSO est inadéquat

Le représentant du Front Polisario à l’ONU, Ahmed Boukhari, déclare que le mécanisme de surveillance des droits de l’homme au Sahara occidental tel que proposé par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans son dernier rapport est inadéquat. Selon M. Boukhari, « ce type de mécanisme ne constitue par la meilleure réponse au sens de l’urgence souligné par le rapport de l’ONU lequel relève, sans ambiguïté, la gravité de la situation ». D’après le représentant du Front Polisario, « le Secrétaire général de l’ONU a été perméable aux pressions engagées par le Maroc, qui est soutenu par la France. Ce pays qui, tout en bombardant la Libye et la Côte d’Ivoire au nom des droits humains, est toujours opposé à ce que la MINURSO soit l’instance chargée de la surveillance de ces droits au Sahara occidental ».

 

 

Partagez cette actualité


 

 

 

 

Opérations liées :

MINURSO